Des petites bêtes…

Ce soir, en rentrant chez moi, je découvre que des fourmis se sont installées tranquillement dans ma chambre. Plusieurs petites tâches noires au niveau de ma climatisation (dessus et autour). Ça c’est les méfaits de la pluie ces jours-ci, elles doivent déménager! Ça faisait quelques jours que je les voyais faire des allées-venues dans la chambre: elles venaient récupérer des mouches et des moustiques morts dans ma poubelle. Ce matin encore j’ai mis un peu d’insecticide. Il a fallu que je m’absente 3h ce soir pour qu’elles décident que j’avais déménagé et qu’elles pouvaient prendre place!!

J’ai dû déplacer des meubles, avant d’envoyer un peu d’insecticide, pour qu’elles ne tombent pas dessus. A ce moment là, je regarde les nuages de fourmis bien noirs (effrayant) et je me dis qu’il ne manquerait plus qu’une petite araignée ou un petit mille-patte me rende visite, ce serait le comble!

(je suis sympa, j’ai mis les photos en petit pour vous épargner l’horreur – mais vous voyez un peu à quoi je dois faire face, surtout la nuit – ce sont eux mes frayeurs du soir)

Il est 21h, je vais regarder la télé.

23h30, je décide d’aller me coucher. Je suis dans ma chambre, tranquille, à me regarder dans le miroir. Et là!!! Dans le miroir, je vois une grosse araignée au plafond, au dessus de mon lit!!!!

Je cours chercher l’insecticide en espérant qu’elle ne bouge pas. Je reviens, elle est toujours à la même place. Mais je décide finalement d’essayer de la tuer avec le balai. Je ne veux pas qu’avec l’insecticide elle aille mourir dans un coin où je ne la verrai pas. Je veux la preuve de sa mort!!! Mais bon, comme d’habitude, je la rate avec le balai. Elle court toujours au plafond. Je retape, et cette fois je l’ai, elle tombe. Je regarde pour vérifier qu’elle est blessée et à l’agonie sur le sol. Je ne la vois pas. Avec mes travaux (un projet dont je vous parlerai dans un prochain article – peut-être 🙂 ), j’ai quelques trucs stockés dans la chambre. Je déplace tout pour chercher l’araignée. Je ne vois rien. Je m’agenouille plusieurs fois pour regarder sous l’armoire. Rien.

Je décide que je ne dormirai pas dans la chambre ce soir. Hors de question que je dorme avec une araignée! J’ai toujours refusé la cohabitation, ça ne va pas commencer maintenant! Je vais dans le salon vérifier l’état du canapé, mon éventuel lit pour la nuit. Là je flippe. Toute seule dans le salon, je ne sais pas quelles bêtes rodent là la nuit, entre ravets, araignées et mille-pattes.

Je retourne dans ma chambre pour chercher l’araignée. Je prie Dieu de me la montrer, que je puisse la tuer et aller me coucher! « Montre-la moi, mais il ne faut pas qu’elle me fasse peur! ». Je surveille les endroits où elle est susceptible de surgir. Rien. « Seigneur montre-la moi!! ». A un moment mes yeux tombent à un endroit où je ne regardais pas du tout jusque là. La bête est au dessus de la porte. Je sursaute.

Cette fois je prends l’insecticide et je pshite. Elle ne se déplace pas mais commence à se sentir mal. 20 secondes après, je pshite une 2e fois. Elle commence à vaciller un peu, mais ne tombe pas. J’ai peur d’encore la rater avec le balai et qu’elle court je ne sais où! Je pshit une 3e fois. Là elle n’est vraiment plus en mesure de se déplacer. Je décide de la faire juste tomber avec le balai, pour éventuellement l’écraser après. Elle s’accroche au balai. Je l’emmène dans les toilettes, la fais tomber dans la cuvette et la noie en tirant la chasse.

Enfin libre!!… mais je regarde partout. Je suis paranoïaque. Et si en fait l’araignée que j’ai tuée était une autre araignée et que la première soit toujours en train de se balader dans ma chambre? T’imagines que je tombe nez à nez avec elle en plein milieu de la nuit, en me levant pour aller aux toilettes??? Ou bien qu’elle prenne mon corps pour un terrain de jeux pendant la nuit? Et qu’est-ce qui va apparaître maintenant? Un petit mille-pattes?

Je dois arrêter d’y penser pour ne pas que ça arrive!!! Mais c’est dur, ça tourne dans ma tête!

Finalement je me couche (dans mon lit), sans pouvoir arrêter de regarder partout: on ne sait jamais, elle pourrait être en train de me regarder (si elle existe…). J’éteins la lumière, mais je fliiiiippe!

Histoire vraie de vrai.

Publicités
Catégories : Ma vie à moi | Étiquettes : , , , | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Des petites bêtes…

  1. Éloïse

    Très drôle ton article, oui je sais c’est pas drôle les bébêtes mais j’ai ris en lisant. Perso j’ai pas peur des bêtes mais je connais une personne qui en a autant peur, elle se met sur la table et crie..:-D 😀 j’espère qu’elles iront loger ailleurs 🙂

    • Pour l’instant pas de nouvelle des fourmis; l’hécatombe a dû bien les calmer!! Et j’en suis ravie!
      Généralement, quand je vois une de ces bébêtes (les moins petites) et que mon papa est là, mon réflexe est de crier et d’appeler l’homme à l’aide! Mais j’avoue que tout ça n’est que cinéma. Quand je suis seule ou qu’il n’est pas tout près, ma bouche reste fermée et je me débrouille toute seule, comme une grande. Par contre, il est clair que je suis contre la cohabitation! Ça, ce n’est pas du cinéma! Pour l’instant je dors seule alors… quand je ne serai plus seule on verra si c’est moins effrayant… 🙂

      • Éloïse

        Quand t’auras de la compagnie ça sera surement moins effrayant, je suis contre la cohabitation aussi et je les élimine sans pitié 😀 😀

  2. MDRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

La parole est à toi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :