Cette histoire de ponctualité…

Ce matin, une jeune femme m’appelle pour acheter un livre que j’ai mis en vente sur un site de petites annonces. On se donne rendez-vous à 14h le jour-même.

Je décide de déjeuner à mon retour de ce rendez-vous pour pouvoir manger tranquillement et ne pas avoir à me presser ou à m’interrompre pour la retrouver. Donc de 13h à 13h45, je prépare tranquillement mon déjeuner et d’autres choses. A 13h45, je me pose devant la télé en attendant l’heure pour partir. A 13h57, je mets les voiles. J’arrive assez vite puisque le trajet ne me prend qu’une minute.

Je me gare et je l’appelle. Je lui demande si elle n’est pas encore arrivée, en m’attendant à ce que non, mais qu’elle soit là d’ici 2 min et pour lui dire précisément où je suis garée. A mon grand étonnement, elle me dit qu’elle est à l’hôpital, allée rendre visite à un membre de sa famille… qu’elle arrive… Je reste bouche bée, complètement perturbée. D’ailleurs elle ressent le besoin de s’assurer que je suis toujours au bout du fil. Je lui réponds que je suis là, ne sachant pas quoi dire d’autre. Elle me dit d’elle-même qu’elle sera là dans 5 à 10 minutes… ok…

Je suis sur les nerfs! Pas contente du tout! Bon, je veux bien que tu aies un contre-temps! Je ne suis quand même pas stupide et intransigeante à ce point! Mais j’estime que la moindre des choses, c’est de prévenir que tu auras du retard, parce que tu le sais très bien, que tu auras du retard!! Ce n’est pas sur la route que tu as pris des embouteillages! Donc je me retrouve à devoir t’appeler moi-même, à 2 min de l’heure fixée, pour t’entendre me dire que tu n’es toujours pas partie d’où tu es???? Non mais franchement quoi! Et puis attendre 10 min, oui, plutôt 10 que 5, parce que tu sais comme moi que tu ne seras pas là en 5 min! Tu aurais pris le soin de m’appeler, je ne serais pas partie tout de suite! Je suis à 1 min de trajet!!!

Bon. Il est 14h, le soleil tape bien comme il faut. La voiture est au soleil. Je commence à transpirer… et je n’ai même plus de mouchoirs dans ma boîte à gants! (sac à main pas pris). Je redémarre pour aller me garer plus près du magasin et aller à l’ombre, tout en ayant la voiture sous les yeux. Et j’attends.

J’attends. J’attends. Elle a dit qu’elle serait là dans 5 à 10 min… alors même si je sais qu’elle ne peut pas être là en 5 min, je m’en fiche, je décide de partir à 14h10 précise! Et puis non, faire preuve d’un peu de gentillesse, lui laisser une petite marge: à 14h12 je m’en vais…. Et non, encore un peu, qu’on ne dise pas que je suis complètement intolérante, à 14h14, je mets le contact et je m’en vais!

Finalement, à 14h13 je rejoins ma voiture, encore un peu déçue, mais même pas surprise, de n’avoir toujours pas de nouvelles, alors que les 10 min annoncées ont expiré. Je reste debout à côté (au soleil) pour voir si la demoiselle n’arrive pas. 14h14! Je m’en vais! Mais je m’attends, évidemment, à entendre mon téléphone sonner d’une seconde à l’autre, une fois que j’aurai quitté le parking… Pas encore décidé si je répondrai ou pas.

Au moment où je pars, je me dis « Quel temps perdu! (Et un peu d’essence aussi!). Peut-être qu’elle arrive, là, juste quand je pars, mais tant pis! Ce n’est pas comme si j’avais quelque chose à perdre! 1€ le livre… heu… bon… c’est plutôt elle qui avait  à y gagner. »

J’ai juste eu le temps d’arriver chez moi, qu’elle m’appelle. J’ai finalement décroché. Elle demande si je suis déjà partie. « Oui ». Elle demande si je suis encore dans la ville. « Oui mais je viens d’arriver chez moi ». Elle n’a pas besoin de savoir que je suis tout près et qu’elle pourrait me rejoindre. Pas d’humeur. Et elle l’a perçu, parce qu’à un moment j’ai eu l’impression qu’elle essayait de voir s’il était possible qu’on se donne un autre rendez-vous, et puis elle a dû sentir que je n’étais plus très coopérative, elle a dit « tant pis, c’est pas grave ». Elle a même ajouté « désolée »!!! Donc elle était consciente de l’irrespect manifesté! Maigre consolation, mais c’est peut-être mieux que rien…

Donc voilà… Victime encore une fois de ce manque de respect. Croire que pour moi le temps est extensible alors qu’il ne l’est pas pour toi. Croire que mon temps n’a pas de valeur alors que le tien est ô combien précieux… Y’en a marre de ce genre de choses! Et je n’aurai de cesse de me révolter contre ça!! On a rendez-vous, sois à l’heure! Et si jamais tu as du retard, préviens! Me laisse pas là, à attendre, comme une idiote qui n’a rien à faire de son temps!

Publicités
Catégories : Ma vie à moi | Étiquettes : , , , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Cette histoire de ponctualité…

  1. ça m’arrive souvent!! et ça me met hors de moi. en général, je me fends d’un petit message bien sec. A défaut de régler le problème, ça soulage… un peu. 🙂

    • La petite phrase pour te faire remarquer que j’ai attenduuuu, je la sort généralement aux personnes que je connais. J’avoue que quand je ne connais pas la personne, j’ai plus de mal; ça m’est même arrivé de dire sans réfléchir « c’est pas grave », alors que je ne le pensais pas le moins du monde! Mauvaise habitude, le « c’est pas grave ».
      Par contre, ça m’est arrivé encore cet aprem. Une réunion à 8. J’arrive embêtée de mes 5min de retard et je me retrouve seule, à attendre pendant 20min que le prochain arrive. Les autres ont eu plus de 30min de retard… Là, je l’ai pétée, ma crise! J’étais vraiment sur les nerfs. Mais une fois ma colère exprimée, c’est vrai que ça allait nettement mieux!
      Comment le changer, ce monde??? Ggrrrrrrr

La parole est à toi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :