Moka au chocolat…

…ou comment transformer une séance pâtisserie en film d’action (ou de non-action, d’ailleurs!).

Cette histoire commence vendredi, après avoir regardé master chef, je me mets à chercher des images de gâteau opéra et de crème au beurre, ce qui m’emmène au moka puis au moka à base de petits beurres.

Toute pressée de tester cette recette, hier, j’achète du chocolat en tablette et des petits beurres, le reste des ingrédients nécessaires étant déjà en ma possession. Mais j’hésitais à m’y mettre le soir-même ou carrément ce matin. Le gâteau devant reposer au frais pendant plusieurs heures (les recettes conseillent une nuit), je devais choisir entre faire tourner le batteur tard le soir ou me lever tôt ce matin de façon à ce qu’il soit mangeable au pire vers 18h (goûter tardif). J’ai opté pour ce matin.

Comme je me suis réveillée vers 6h, j’ai sorti le beurre du réfrigérateur. « Sortir le beurre 3h avant » qu’ils ont dit! Pis je suis retournée me coucher.

Alors ce matin, je me lève vers 8h15, un peu fatiguée (je me suis couchée à 1h du matin pour regarder la télé), mais avec un gâteau à faire!

Pour une fois que j’ai les mesures! Je vous les mets: 2 œufs, 150g de sucre, 20cl d’eau, 250g de beurre, 300g de chocolat noir en tablette, un peu de lait, 2cc de café soluble, un peu plus de 2 paquets de petits beurre (400g – 54 biscuits).

DSCN1869

1- Préparer le café de trempage du biscuit (café soluble + 1cc sucre + eau). Faire fondre le chocolat avec un peu de lait. Les 2 appareils en même temps au micro-ondes.

2- Faire chauffer le sucre et l’eau pour obtenir un sirop. Pendant ce temps, battre les œufs pour les faire bien mousser.

DSCN1871

DSCN1870

3- Verser le sirop petit à petit sur les œufs sans arrêter de battre. J’ai versé environ la moitié du sirop (je crois que j’avais mis trop d’eau). Là, avec un peu de patience, tu obtiens une espèce de meringue, pas très ferme, assez liquide, mais meringue quand même! J’ai finalement ajouté le reste du sirop… Là, ton bol est bien rempli… tu te demande ce que tu vas faire de toute cette crème!! Alors tu en mets un peu dans un bol et tu tentes de te faire ta toute première meringue au four!

DSCN1872

DSCN1873

4- Tout en battant la meringue, ajouter les dés de beurre. Là, bien que le mélange ne soit pas chaud, alors que tu t’attendais à avoir une texture de beurre, tu te retrouve avec tes œufs qui sont totalement descendus, plus mousseux du tout… et ton beurre qui a l’air d’avoir fondu… Mais, comme tu es patient, tu n’arrêtes pas de battre le mélange, qui essaie de te faire croire qu’il a tourné (des petites particules, comme dans du lait caillé), avant de tourner en véritable beurre! (j’ai oublié de faire la photo) Hourra!! Sauf qu’à cet instant, ton appareil a énormément réduit de volume! Alors…

5- Tu récupères ta pseudo-meringue mise à cuire. Heureusement, elle est encore bien liquide. Alors tu la verse toute chaude sur ton beurre, et tu bats. Ton appareil redevient liquide, le beurre fond… mais, en chevalier sans peur, qui a déjà vaincu, tu restes optimiste: avec un peu de patience, tu retrouveras une texture de beurre! Alors tu bats… tu bats… tu baaaaaaats… Et là tu te dis que tu as bien fait de ne pas tenter l’expérience le soir, parce que ça fait bien 1h que ton batteur est en marche!

DSCN1874

DSCN1875

6- Ton chocolat fondu attends d’être incorporé… Tu l’ajoute, peut-être que le peu de matière grasse qu’il contient rattrapera ton beurre… Mais après quelques minutes de vains efforts, l’appareil ne faisant que de la mousse, tu tente le frais: appareil et fouets du batteur au congèl.

DSCN1878

7- Tu sors tout ça du congélateur. Tu es contente de voir que ta crème a un peu durci. Tu reprends ton « battage » de crème. A force de patience (c’est le maître-mot dans toute cette aventure), tu revois des particules se former, mais le beurre ne prend pas. Tu bats, tu bats, sans succès. Alors tu remets le tout au congèl, en espérant vivement que cette fois, ça n’ait pas vraiment tourné!! Une dizaine de minutes plus tard, tu bats à nouveau et ton beurre prend, non sans effort! Là, tu souffles! Houuuu

DSCN1877

1ère sortie du congèl

DSCN1884

1ère sortie du congèl + battage

DSCN1887

2e sortie du congel + battage

DSCN1888

Crème enfin prête!

8- Maintenant tu peux commencer ton montage. Avec le volume de crème que tu as obtenu, le petit moule à cake et le paquet de biscuits prévus ne suffisent plus. tu optes alors pour un moule bien plus grand et un 2e paquets de petits beurres. Et au montage! Couche de biscuits, couche de crème, couche de biscuits… J’ai pu faire 3 couches de biscuits (6*3 biscuits) alternées avec 3 couches de crème.

DSCN1889

9- Ton gâteau en place, tu te rends compte qu’en étalant ta crème, elle s’est un peu liquéfiée… mais si ça fonctionne comme la mousse, ce n’est rien de grave. Tu filmes ton plat, tu mets ça bien au frais. Et tu te rends compte que tu as mis 2h30 à faire ce gâteau (à peu près 8h30-11h)!!! « Gâteau rapide sans cuisson« … « Sans cuisson », oui… « Rapide », ça dépend pour qui!!

10- Tu envisages de laisser poser jusqu’à 18h environ, donc pendant 7h… Mais en faisant un tour au réfrigérateur, tu t’aperçois qu’il y a eu condensation… Alors, pour éviter des gouttes d’eau sur ton gâteau, tu te dépêches d’essuier tout cela. Mais bien évidemment, tu ne peux t’empêcher de goûter!! Alors après seulement 4h30 de pose, tu saisis un couteau et tu te tailles une petite part.

DSCN1890

DSCN1893

Verdict: Je m’attendais à une texture de beurre… il n’en est rien! C’est plus une mousse. N’ayant jamais mangé de moka, je ne sais pas si la texture est normale… mais ça m’aurait plu d’avoir une crème au beurre comme celle des bûches de noël… Ceci dit, c’est super bon!! Gâteau ramolli par le café liquide, avec un bon goût de café, et mousse au chocolat ayant un super goût (d’ailleurs, si j’avais su le résultat que j’obtiendrais, je me serais fait une mousse à la chantilly, ç’eut été beaucoup plus rapide!!). C’est un gâteau que je referai certainement!

DSCN1895

Publicités
Catégories : Mes expériences culinaires | Étiquettes : , , | 9 Commentaires

Navigation des articles

9 réflexions sur “Moka au chocolat…

  1. effectivement, ça a l’air bien bon ! 😉

  2. Miam ça fait envie ! Moi aussi je regarde MasterChef et autres émissions culinaires et je bave à chaque fois devant mon écran ^^

  3. J’adore à chaque fois que tu décris ces aventures ! je n’ai pas encore l’expérience petit pain/brioche mais je sens que ça va être amusant !
    Et la petite parenthèse levée à 6 heures pour sortir le beurre ! Franchement, quel courage au nom de la gourmandise !

    • Levée à 6h, oui… Il faut ce qu’il faut! Mais je te rassure: je me suis levée parce que par hasard j’étais réveillée! Je n’aurais pas programmé de réveil pour ça!!
      T’as vu, pour les petits pains, j’ai été très sobre… Parfois j’ai un peu la flemme de me lancer dans de longues tirades! Même si quand je le fais j’y prends beaucoup de plaisir!

      • Peut-être mais rien que la première phrase des brioches était bien drôle. Mine de, je suis pas très pâtisserie (dans le sens « la cuisiner moi-même » et parce que je suis plus salé que sucré) mais quand je te lis, ça me donne envie de m’y mettre parce qu’au moins avec toi, je sais très exactement à quoi m’attendre si je le fais et à quoi penser avant (genre là, que la crème soit bien bien fraîche etc…) ce qui est bcp moins décourageant que toutes les autres recettes où les pros font ça du premier coup super facilement alors que toi tu galères sans comprendre pourquoi !

La parole est à toi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :